De nombreux internautes nous ont demandés des informations sur un sujet intéressant  « S’installer à St-Martin » Tout d’abord, il est nécessaire de sortir du cliché – Carte Postale – Saint-Martin île paradisiaque, les plages, les palmiers, et les belles peaux bronzées qui s’étalent sur le sable chaud. S’il est vrai que Saint-Martin offre quelques avantages, s’installer à Saint-Martin mérite une réflexion plus large.  Le taux du chômage est bien plus important qu’en Métropole, quelle aubaine ! peuvent penser certains en imaginant débarquer sur l’île et se voir aussitôt proposer des dizaines d’emplois rémunérés grassement. La réalité est bien différente, la plupart des postes proposés concernent évidemment le secteur touristique, les employeurs exigent des compétences importantes et ceux-ci  n’offrent en priorité que du travail aux résidents qui bien sûr maîtrisent l’anglais correctement et certains demandent la pratique de plusieurs autres langues. Les autres domaines proposant des emplois vacants sont bien souvent des secteurs de pointes ou les candidats sont directement recrutés en Europe ou aux États-Unis. Si la demande de main-d’œuvre est plus importante dans le domaine du bâtiment, de l’artisanat ou du médical la compétition est très vive et ne laisse la place qu’aux candidats qualifiés et motivés. Les personnes ayant obtenu un poste avant leur départ, pourront mieux s’adapter aux conditions particulières de St-Martin




Et si toutefois vous avez la chance de trouver un emploi à Saint-Martin ne pensez pas que les conditions de travail sont plus souples ici qu’ailleurs, même si les 35 Heures s’appliquent aussi sur Saint-Martin, les exigences de travail sont identiques voir plus contraignantes qu’en Métropole, sans oublier pour ceux qui travaillent principalement à l’extérieur, la chaleur assommante et le soleil brûlant qui en fin de journée font souffrir les corps fatigués.

La solution, être indépendant, se mettre à son compte, voilà ce que pensent d’autres qui ont quelques économies en imaginant Saint-Martin comme un refuge fiscal, cela paraît bien naïf en constatant la réalité économique de l’île : Saint-Martin n’est en aucun cas un paradis fiscal, même si certains ont par le passé profités d’une certaine souplesse de l’administration fiscale aujourd’hui ce territoire est considéré comme une cible privilégiée des services de l’impôt. Même si produits et services sont exonérés de T.V.A. les distances d’approvisionnement font que les frais de transport et les contraintes sont beaucoup plus importants et l’on peut ainsi constater que les prix pratiqués à Saint-Martin sont dans l’ensemble plus importants qu’ailleurs, parfois causés par certains commerçants qui profitent de cette situation pour majorer leurs tarifs d’une manière injustifiée, touriste ou pas, on paye. Les charges sociales sont obligatoires, les contrôles de tout genre sont une réalité, même sous les palmiers. Combien de rêveurs se sont fait plumer en ayant plein d’espoir d’une vie de fortune ou de vie confortable ? N’oublions pas que Saint-Martin situé dans les Caraïbes offre a certaines personnes mal intentionnées des possibilités de fuite très simple. La méfiance est de rigueur.

L’autre aspect difficile de Saint-Martin est le logement, en location ou a l’achat, l’immobilier à Saint-Martin est un problème pour toutes les bourses, des plus grandes au plus petites, le choix proposé n’est que restreint et coûteux. Heureusement de nombreux promoteurs immobiliers sont là pour construire du béton au détriment de l’environnement afin de proposer des « clapiers » a certains pigeons en mal d’exotisme.

Pour ceux qui viennent du continent, l’île de Saint-Martin offre une superficie (environ 90 Km2) qui est considérée  pour certains comme restreinte, les activités culturelles sont peut-être limitées, pouvant bien sûr être compensé par des activités nautiques. L’éducation pour les parents soucieux de l’avenir de leurs enfants qui ont pris des habitudes de vie bien définit n’est pas à négliger, les changements sont parfois lourds de conséquences, là aussi, les matières à réflexions sont nombreuses.

Pour finir – venir passer quelques jours pour les vacances et loger dans un hôtel offrant tout le confort et s’y installer pour y vivre et travailler sont deux choses bien différentes, combien de personnes arrivent avec sac à dos ou bagages et repartent déçus quelques temps après ? Ce tableau paraît bien décourageant, mais il important de mesurer tous ces points afin d’éviter toute situation lourde de conséquence.

L’illusion idyllique d’un endroit ensoleillé et la construction d’une vie bien différente est légitime et chacun a droit à sa part de rêve et d’espoir. Le but de cette page n’est surtout pas de vous décourager mais de bien vous mettre en garde. Une constatation se confirme bien plus à St-Martin qu’ailleurs : les échecs sont plus nombreux que les success-stories.




2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *